0

Je t’ai déjà parlé de mon taff?

Je ne t’ai jamais parlé de ce que je faisais dans la vie (non je ne vis pas de mon blog ^^). A la base, j’ai fais des études et j’exerçais dans le domaine de la qualité dans l’agro-alimentaire.

Depuis que je suis dans le sud ouest, je n’ai eu que des CDD (remplacements, congés mater, saisonnier, mission…) et avant d’avoir TiChou j’ai eu une période d’inactivité. Après TiChou, j’ai profité un peu, puis je me suis remise à chercher un emploi. Mais rien. Franchement. Y a des postes dans mon domaine mais avec des gens qui ne partent pas.

Du coup, j’ai voulu faire AVS (auxiliaire de vie scolaire). Me rendre utile, travailler, avoir une vie sociale en dehors de la maison, mais aussi être disponible pour TiChou.

Me voilà donc avec un poste, pas trop près de chez moi (dommage, je te parlerai pas de la rentabilité, mais bon).

Depuis un an je m’occupe à 20h/semaine d’un jeune austiste asperger en lycée agricole.

Dans mon contrat, il est noté que j’ai un CAE de 20h.

L’établissement demande, pour compenser les vacances scolaire, une annualisation à 25h/semaine.

Qu’est-ce que je fais pendant ces 5h de rab? De la vie scolaire, j’ouvre le CDI le mecredi après-midi, de la surveillance d’élève, du soutien pendant l’étude… Rien à voir avec le boulot d’AVS, c’est poir compléter, il manque des surveillants…

Récemment, juste quand j’ai signé mon renouvellement, mes collègues m’ont fait part de leurs recherches sur le net. On avait déjà découvert que les autres AVS de la classe ULIS ne faisaient « que 20h ».Et là, avec des documents syndicats, circulaire de l’éducation nationale on découvre que l’annualisation est illégale. Modulation oui mais annualisation non.

On a essayé d’être reçues en groupe par notre supérieure, sans succès, on lui a donc laissé un mot sur son bureau avec les documents en question. Et comme je voulais en savoir plus, je suis allée voir la déléguée syndicale de l’établissement…

Je te raconte pas le bordel…. Mauvaise ambiance au possible. C’était très difficile.

On se sent mis à l’écart. On nous dit qu’on sera reçu séparémment, on nous fait signer un document. Franchement c’était dur.

Je me suis demandée pourquoi une telle tension. On avait mis le doigt sur un sujet tendu.

En gros, effectivement, dans l’éducation ça a été acté, fini l’annualisation. Et encore, que dans certaines académies (WTF !?!?!?!).  Mais apparemment le ministère de l’agriculture fait comme il veut, il y aurait un « flou juridictionnel ».

Alors, chacun fait comme il veut? J’ai le sentiment qu’on nous utilise, qu’on bouche les trous là où il y a besoin, qu’on est, oui disons le, exploité…

Je suis déçue de cette manière de faire. C’est profiter de gens qui ont un contrat de 20h avec un salaire de moins de 700€ net/mois.

Le problème aujourd’hui, c’est que je n’arrive pas  à trouver les infos pour me permettre d’avoir des réponses.

Je cherche, j’ai besoin d’aide… Si jamais tu as plus d’infos, n’hésite pas à me contacter (page facebook de pref).

Merci 🙂

Publicités
2

En plein dans la phase d’opposition…

J’en avais entendu parler, j’ai aussi lu quelques trucs dessus sur le net ou dans des bouquins, et là, voilà, on y est…

Ben c’est vraiment pas facile à gérer ^^

Des fois on en rigole, des fois ça nous met en colère, ça nous épuise aussi mais on fait face. Ca va bien passer de toute façon ^^

Le truc marrant, quand TiChou nous « fait son opposition » c’est qu’il dit ne pas vouloir pour ne pas être d’accord avec nous, mais y a pas mal de fois où il veut quand même et râle après pour avoir lol

On a droit à : « Non pas de dodo », « Non pas la mena » (comprendre pas manger, me demande pas d’où ça vient, j’en sais rien), « Non pas le bain », « Non pas les dents » (comprendre laver les dents) et même « Non pas la tétée » mdr

Pour le « dodo », on ne s’énerve pas. Le bras de fer épuise et ça ne sert à rien. On a une astuce (enfin qui fonctionne chez nous hein). Attention, petite précision, on envoi au lit TiChou à peu près à horaire fixe, vers 20h30 au plus tard, parce qu’il est crevé, des signes le montre. On fini de manger le repas du soir et on éteint tout. On éclaire juste les escaliers pour monter.

TiChou qui parti s’éclipser jouer dans le salon se retrouve donc dans la pénombre. Magie! Sans rien dire, il nous suit dans les escaliers. Je croise, ça marche à chaque fois. A l’étage, bien sûr il nous a déjà fait le coup d’aller jouer dans sa chambre. Mais du coup, on procède pareil. On éclaire la salle de bain et on éteint le couloir/escalier. Il se dirige naturellement vers la salle de bain. Pas de difficultés pour le lavage des dents, ouf.

Ensuite vient le coucher. On le prépare à dormir en lui mettant sa gigoteuse (il ne veut pas de couverture, il le disait avant le non ^^), il n’est pas trop d’accord mais bon. On met la veilleuse et on éteint la lumière. Pas assez de lumière pour jouer et il se retrouve dans son lit. Et là, ben il est pas content et le fait savoir !

« Non! Pas le dodo moi! » crie-t-il plusieurs fois. Il croise ses bras sur sa poitrine et souffle, il est pas content (là tu te retiens de rire ^^).

Quand je dis plusieurs fois, c’est qu’il enchaîne. C’est saoulant soyons honnête. Il crie, c’est pas agréable (pas à chaque fois hein, ouf). Bon là à ce stade, tu peux crier par dessus. Sauf que, ça fait mal au crâne et l’effet escompté est rarement là. Du coup, (je souffle, (faut prendre sur soit, oui oui, même après ta journée de dur labeur) et là je lui dis qu’il me fait mal aux oreilles, que c’est pas agréable, que je vais compter jusqu’à 3. A 3 s’il ne s’est pas couché (il est déjà dans son lit) et calmé, je m’en vais. Je lui précise que je reviendrai quand il sera calmé. Parfois, en disant ça ça suffit, quelque fois une fois et d’autres, quand il est vraiment énervé, plusieurs fois. Je compte, m’éloigne, attends quelques seconde et revient. Toujours je lui pose la question

« Ca y est? tu es calmé? Tu te couche? ».

Dans sa colère il peut me crier « Nooooonnn » et je recommence.

Puis, il me rappelle et quand à ma question il répond oui, là je le rejoins dans son lit, près de lui (on a toujours fais comme ça, il a besoin d’une présence près de lui).

En général pour calmer le truc, il veut un câlin, ou je lui propose une histoire (qu’il refuse selon)… Une fois ça géré, il passe à autre chose (quoi t’as cru que cté réglé? :p lol).

« Maman pas de tétée moi ».

Je lui réponds « ok mon chéri, tu sais si tu n’en as pas envie ce n’est pas obligé ».

La réponse ne lui suffit peut être pas puisqu’il va répéter la même chose plusieurs fois. Moi pas, je modifie en disant « ok », « d’accord » puis plus rien, je le laisse dire, dis « chuuuuttt » doucement. Il s’arrête de lui même. Prends son doudou (enfin! car y a eu aussi le « non pas le doudou » que je t’ai pas cité, ça ferait beaucoup sinon), se le passe sur le visage (là c’est bon signe), puis me dis doucement

« maman? »

« oui mon chéri? »

« maman veut la tétée moi » chuchote t-il

LOL hein? Tu vois le genre? En fait, il ne veut pas, juste pour montrer une opposition, pour s’affirmer, mais en vrai… il veut ^^

Et c’est pareil pour beaucoup de choses.

Je le traîne pour aller au Lieu d’Accueil Enfants Parents (où il aime jouer d’habitude) et c’est le dernier à en partir.

Il ne veut pas manger, et se jette sur le repas. Il dit même « hum bon maman ça » et quand tu lui réponds « ah ça te plaît mon chéri? », il enchaîne, tout en continuant de manger « non, pas bon ça »… moué

Lui qui avait testé le pot comme un jeu et était fier, tu te doute bien que tout ça est fini. Tu lui pose la question, bien sûr c’est non ^^

Tu lui donne un truc il veut pas, tu dis « ok c’est pour moi alors », et là il crie « naaaaaannnn à moooouuuuaaaaa », vala vala

 

Donc comme ça pour tout, mais bon, à ce qu’il paraît, ça dure qu’un temps… plus ou moins long selon les enfants ^^

Bon courage 😉