Au revoir Gabriel…

Lundi 26 mars (16 SA + 2) le matin, on a déposé TiChou à la crèche et on est parti à la maternité. On a posé des affaires dans la chambre et pris seulement un sac pour moi et un avec ses affaires.

On nous a installé en salle de naissance. On nous a bien entouré, bien expliqué le déroulement, comment il serait (assez « rouge » vu la finesse de la peau avec les vaisseaux et qu’on verrait peut être les caractéristiques de la trisomie. On a pu poser toutes les questions qu’on voulait. Le gynéco est venu nous voir aussi, ainsi que ma sage femme, en « civil » mais venue exprès pour nous. J’ai pris 2 comprimés et j’ai ressentis des effets assez rapidement.

Comme c’était déjà difficile, j’ai opté pour une péridurale, surtout au cas où pour après pour éventuellement enlever des restes de placenta.

La pose de la péridurale a été réalisé par une dame anesthésiste pas motivée et froide (à peine bonjour). Bref non seulement elle s’est loupée mais elle m’a trituré et m’a fait mal…

J’ai donc tout senti mais ce fut gérable, Gabriel étant petit sûrement, et d’après les sages femmes, j’ai bien réagi aux médicaments car ça allait vite. Premier examen je suis déjà à 4 cm.

On sent vraiment que « ça travaille » de l’intérieur.

Le temps passe et je commence à avoir bien mal. Deuxième examen, je suis à 7 cm et la poche se rompt. Là j’ai plus mal et Gabriel est pas mal descendu. La sage femme me propose de pousser un peu ou d’attendre, il est à 2 phalanges. En fait, j’en sais rien, je craque, j’ai peur. Peut être parce que c’est la fin, je sais pas, mais c’est difficile. On prend le temps. Je me décide à pousser un peu, mais j’avoue, pas beaucoup. Les jambes et les fesses sortent en premier, puis la tête vient, il est 13h29. Et là je demande à M. Koala, « comment il est? ». Il regarde et pleure. On me propose de le voir, je réponds que oui. On me le présente devant moi, enveloppé, je vois juste sa tête. Je dis « il a le même nez que TiChou », je le trouve beau quand même. Je sais pas trop combien de temps ça a duré, ça m’a parût court mais j’ai eu le temps quand même. On nous dit qu’on va devoir l’amener pour les examens et il part avec ses affaires. Je me retrouve seule avec M. Koala, qui s’est assis sur la chaise, la tête entre ses mains, coudes sur les genoux en train de craquer (« enfin » car il se retenait, un peu parce que je pleurai déjà beaucoup, pour pas en rajouter, ou il se « cachait »). Je crois que c’était tout de suite plus réel pour lui. Je lui ai pris la main en pleurant et je lui ai dis « la prochaine fois qu’on viendra là, on repartira avec notre bébé ». L’espoir ça fait tenir aussi…

La sage femme revient avec le gynécologue et un appareil à échographie. Le placenta est en train de sortir, ça tombe bien. Après vérification, le gynéco a un doute à un endroit (à l’écho car le placenta a l’air complet comme ça). Il va pratiquer une aspiration. Il m’explique le déroulement et me dis que dès que j’ai mal je dis stop et il s’arrête de suite. Sauf que rien qu’en me mettant le spéculum ça me « pince ». Alors il me l’enlève, il n’est pas content car la péridurale est inefficace (ben oué ça j’avais remarqué), qu’il ne peut pas me laisser comme ça. Les sages femmes lui expliquent la super motivation de la dame anesthésiste mais qui devait néanmoins faire son taff. Du coup, on appelle un anesthésiste, un monsieur sympa. On me met un masque à oxygène. Au début j’ai cru qu’on produit serait mis dans le masque pour que je sois stone mais en réalité il avait une seringue avec un produit blanc qu’il a injecté dans le cathéter. Il me parlait et après…je ne me souviens de rien. J’ai eu une anesthésie générale. M. Koala était là, on m’a enlevé le reste et tout a été nettoyé.

Je me réveille, y a plus personne, je regarde l’heure il est vers 14h30, reste que les appareils avec ce qu’on m’a enlevé dedans. Je suppose que M. Koala est parti manger et que les sages femmes doivent être occupées.

A côté, j’entends une maman en travail. La sage femme lui dit qu’elle voit « sa puce ». Je me dis qu’elle a bien de la chance…

La sage femme revient au bout d’un moment et s’excuse, y a pas mal de boulot, mais elle est embêtée de m’avoir laissée seule. Je lui réponds que c’est pas grave, que je comprends, que de toute manière je me suis réveillée doucement. Elle s’occupe de moi et me dit qu’on va venir me chercher pour descendre en chambre.

En bas, peu de temps après j’y retrouve M. Koala. On appelle, on aimerait revoir Gabriel, passer un peu de temps avec lui. La sage femme nous dit pas de soucis mais que là haut à l’espace naissance elles sont un peu débordées du coup elle sait pas trop nous dire quand.

La photographe (bénévole Souven’ange mais aussi professionnelle : L’effet mère) arrive, elle est très sympa (j’avais déjà échangé avec elle par téléphone). Elle a l’habitude et le personnel la connait, elle nous dit qu’elle va aller le chercher et nous l’amener.

Elle revient, avec un berceau classique de maternité à roulettes, un drap blanc recouvre le tout. Dessous, On aperçoit le couffin, avec dedans Gabriel dans son nid d’ange et son doudou à côté, comme on le souhaitait. Elle nous félicite pour ça, elle trouve ça joli, il a l’air bien dedans. On parle beaucoup avec elle, elle nous le montre en entier, prends des photos, on le regarde. Il ressemble vraiment à un bébé en miniature. Il est, en effet, un peu plus rouge, ses paupières fermées (à mon terme c’est pas « fini »). Il est long quand même (long et fin comme TiChou), la photographe le trouve grand. Il a de minuscules petites mains et pieds. Mais tout est là, on voit très bien même que c’est un garçon.

Quand elle a terminé des photos, elle nous questionne si on a des demandes particulières et nous laisse un temps seuls avec lui avant de le ramener. J’ose pas trop le toucher, je le fait à peine, j’ai peur de « l’abîmer ». M. Koala l’embrasse, on lui dit au revoir. C’est dur…

Elle repart avec lui…

M. Koala part chercher TiChou, pour l’amener, et attendre aussi de savoir si je sors ou pas (en principe on dit me garder cette nuit). On passe un moment ensemble et comme TiChou a faim ils repartent.

La sage femme me dit que ça serait pas mal que je reste la nuit et reparte le lendemain, soit.

Les repas, franchement, je suis pas difficile mais là… Pourtant, pour TiChou, j’avais le souvenir inverse.

Personnel super sympa et à l’écoute, aux petits soins, pour ça, j’ai rien à dire.

J’ai mal dormi. Déjà c’était pas simple et puis le lit grinçait, mon dos m’empêchait de bien dormir et j’ai quelque fois entendu des bébés. Je me suis encore dis que, la prochaine fois que je viendrai, ça serait dans d’autres circonstances…

A 6h40 l’infirmier vient me prendre la tension et la température, outch ça pique. Il me donne aussi un papier à remplir pour l’autorisation pour la crémation (crémation individuelle gérée par la clinique et dispersion au jardin du souvenir) et le papier de déclaration pour Gabriel. Je tente de dormir encore un peu.

Vers 8h30, le gynéco vient me voir, me parle de l’intervention, et me dit que je peux sortir quand je le souhaite. Ma sage femme le suit de pas loin, on discute, et me dit qu’elle espère bientôt me revoir, quand je serais prête aussi.

Je prends mon petit déjeuner, réuni mes affaires, me douche et M. Koala que j’ai prévenu et qui vient de déposer TiChou à la crèche arrive. On va déposer le papier de la crémation, à ma sage femme que je recroise, on discute encore. Des bébés prennent leur bain et crient, je pleure. Elle me console. On se salue et je repars avec mon arrêt de travail jusqu’à vendredi inclus. Ca voudrait dire que je reprendrai le travail mercredi dans une semaine, si tout va bien (lundi est férié et je ne travaille pas le mardi). On verra à ce moment là…

Avant de rentrer, on passe à la mairie, Gabriel est noté dans notre livret de famille et on repart avec des actes d’enfant né sans vie.

On rentre. J’ai reçu un cadeau avec une carte, un bouquet de roses blanches, ça fait plaisir.

On est rentré, c’est fini, mais j’ai le blues, le ventre vide et plus de bébé…

Au revoir Gabriel…

29067124_10155512182667183_4059240090428243968_n

Merci à une copinaute pour son dessin qu’elle avait fait pour des amis et qu’elle m’a envoyé 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Au revoir Gabriel…

  1. Ouaaa les larmes pleins les yeux en lisant ton magnifique texte .
    Que ce petit ange veille sur vous et son grand frere.
    Courage a vous
    Gros bisous
    Delphine Debail

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s