0

Le livre qui aide à trouver le sommeil : La Petite Elephante qui veut s’endormir

9782501117951

fond-infographie

 

Aujourd’hui je vais te parler du livre « La Petite Elephante qui veut s’endormir » qui est un livre qui aide les enfants à trouver le sommeil. Toute une promesse… 🙂

Cela fait donc plusieurs semaines que nous testons à la maison, le soir, ce livre.

 

Qu’est-ce que c’est ce livre? Qu’a-t-il de particulier?

C’est un livre d’histoire basé sur la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), comme de l’hypnose ou de la sophrologie en fait.

Au dos du livre est écrit : « Après le formidable succès mondial de son premier livre Le Lapin qui veut s’endormir, Carl-Johan Forssen Ehrlin propose une nouvelle histoire pour endormir vos enfants en quelques pages seulement. Une méthode testée et approuvée par des centaines de milliers de parents dans le monde entier. »

C’est donc un second livre du même auteur pour ce type de livre.

Le résumé (modifié):

Hélène la petite éléphante a bien joué, comme toi. Elle est fatiguée à présent et voudrait s’endormir. Toi aussi n’est-ce pas ?
Alors suis-là dans la forêt magique qui endort les enfants. Vous y croiserez La Taupe Endormie, le gentil Basil Ronfleur un lutin de la forêt, le gentil perroquet Daniel Assoupi, Roger le Lapin, la Sourie Etourdie. Hélène saupoudre un peu de poudre à endormir sur toi. Fais comme eux, bâille bien, et endors-toi jusqu’à demain !

 

J’avais entendu parler du livre du lapin, j’avais lu les avis, partagés, et n’avait pas franchi le pas dans le doute de l’efficacité et du prix (12€).

 

Comment a-t-il débarqué chez nous?

Faut que je te raconte quand même. Ce livre nous a été offert par la BM, oui oui.

Quand je l’ai ouvert, j’ai vu beaucoup de texte et peu d’images. Je me suis dis que ça serait un livre pour plus tard, et je l’ai mis de côté (oui je suis un boulet).

18834352_10212937651337341_1867094514_n

Et puis, M. Koala a voulu faire du tri dans les livres. Et j’ai revu la bannière papier qui l’accompagnait « Après le best seller Le Lapin qui veut s’endormir ». Et là ça m’a fait tilt! J’ai fais le rapprochement.J’avais déjà entendu parler du faleux livre du Lapin qui endormait les enfants.

J’ai lu le guide pour les lecteurs. Ca commence par « Attention ! ne jamais lire ce livre à voix hautre près d’une personne en train de conduire un véhicule, car ce conte a pour but d’endormir celui qui l’écoute. » Direct ça pose le décor.

Dans le guide est expliqué qu’il faut se sentir à l’aise avec la lecture de l’histoire, lire normalement ce qui est en caractère classique, insister sur les caratères en gras, chuchoter/lire plus calmement ce qui est en italique. Il y a aussi [nom] : c’est à ce moment qu’il faut dire le prénom de l’enfant, et [bâillement] (vas-y fais-toi plaiz). Il y a également des conseils à la fin du livre. Petits comme grands pourront être envoutés par le sommeil.

 

TiChou commençait a être dans une période avec un endormissement chiant disons le clairement. Lui qui auparavant s’endormait au sein ou juste après, en se tournant après la tétée, avec un calin… Là c’était plutôt je suis hyper excité, je saute dans mon lit, j’essaye de m’échapper, je rigole, jusqu’à être fatigué, au bout d’un (long) moment. Donc banco, on teste, enfin je ^^

Au départ, j’avoue j’étais un peu sceptique, surtout après avoir lu les avis du Lapin. Mais bon, allons-y.

A chaque fois, TiChou tout content s’assois près de moi et écoute. Il décroche vite, par le manque d’image et le texte long.

Il est excité mais reste dans son lit, parfoit debout, à sauter, ou allongé en s’amusant à rouler dans son lit. La seule chose que je lui demande au cours de l’histoire, c’est « chuuuuut, pas de bruit », de s’assoir, puis de s’allonger. Souvent il le fais de lui même au bout d’un moment.

Le livre invite à la relaxation. Au fur et à mesure, TiChou se relâche, il se couche de lui même. Des fois, il me réclame à boire. Mais après plusieurs pages, doudou caliné et sucette en bouche, il pique du nez, jusqu’à s’endormir. Des fois avant la fin du conte, des fois à la fin, et quelques rares fois, dans le mi sommeil avant les derniers mot de la fin « Dors bien, mon chéri. » je ferme le livre et éteins la lumière, il dort.

Donc franchement gros succès ici. C’est pas tous les soirs qu’il est super excité, ça dépend des soirs, mais dès que je sens que ça va être compliqué, je sors le livre, et ça fonctionne. Après avoir été à la piscine pas besoin par exemple ^^

Je précise que je reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme. Par habitude, mais aussi parce qu’il le demande, de petit. Si on le laisse, il pleure et nous réclame (je ne le laisse pas pleurer). Il a besoin de se sentir rassuré. Des fois il faut lui tenir la main, le caliner. Donc voilà il a besoin qu’on soit auprès de lui. De plus, comme il peut sortir du lit, je préfère m’assurer qu’il dorme bien avant de le quitter.

De ce que j’avais lu dans les avis du Lapin, apparemment, cela ne fonctionne pas sur tous les enfants. Remarque, pour l’hypnose par exemple, certaines personnes y sont réceptives et d’autres pas du tout. Il se peut donc que cela ne marche pas chez toi.

Pour voir si c’était ce livre, ou lire des histoires qui l’aidaient à s’endormir, un soir, j’ai sorti d’autres livres. Les livres lui ont plu. Contrairement à celui là, il restait assis à côté de moi et regardait les images. Mais n’était pas plus relaxé. J’aurai pu lui en lire 20… peut être qu’au bout d’un moment la fatigue l’aurait entrainé, même pas sûr. Ce jour là j’ai fini par sortir notre livre. Ce n’est donc pas une histoire mais bien CE livre qui le détend et l’endort.

Ce qu’il faut s’avoir c’est que ce n’est pas une histoire classique. En effet, C’est une invitation à suivre la Petite Elephante dans son chemin vers le sommeil. Elle va rencontrer des gens qui vont l’y aider. Mais c’est pas courant comme language. Le champs lexical est celui du sommeil donc beaucoup de répétition sur ça. Ne t’attends pas à quelque chose de connu.

Le seul inconvénient ici, c’est qu’on a que celui là, et que c’est le même livre qui revient. Il nous en faudrait donc d’autres, à la même efficacité bien sûr, pour compléter. Le Lapin et apparemment y en a un 3ème (dans la biographie est écrit que ce livre est le 2ème d’une série de 3) que je n’ai pas trouvé. A ce faire offrir ou je pense que j’en achèterai d’autres.

Je ne peux que te conseiller ce livre. Dans le doute, et si le prix te rebute, tu peux peut-être le trouver dans une bibliothèque près de chez toi (ou leur suggérer), sur le bon coin, te le faire offrir ou te l’offrir.

Bonne nuit 😉

 

 

 

 

 

6

Mauvaises habitudes?

Quand TiChou était tout bébé, il s’endormait après une tétée. je le posait dans son landau et il dormait jusqu’à la tétée suivante. Et puis après, il a eu des périodes d’éveils et si je le posais quand il dormait, il se réveillait. Du coup je le gardais sur le coussin d’allaitement souvent. Et puis, j’ai utilisé le meï-taï pour l’endormir pour la sieste. Une fois endormi, je le pose dans son lit dans sa chambre. Pour le soir, tétée dans le lit cododo et s’il ne s’endort plus après la tétée (avant oui), je reste près de lui jusqu’à ce qu’il s’endorme. A la crèche c’est en poussette.

J’ai toujours été à l’écoute de son rythme en lui proposant de dormir quand il le demande ou si ronchon.

Jusqu’à présent cela ne me gênait pas trop. Mais depuis quelques temps, le soir, ça peut être la fiesta (regain soudain d’énergie et il rampe, escalade, joue…) et à la sieste j’ai pas intérêt de me louper à la dépose ou qu’il se réveille sinon, une fois dans son lit, c’est tellement le bordel (et pleurs) que je dois recommencer. Plus le fait que (pas souvent quand même) s’il râle dans le meï-taï, il jette doudou et sucette et je me baisse (plusieurs fois pour ramasser tout ça).

Voilà, t’as compris que ça m’épuise je suppose :/

Le fait de l’avoir à côté de moi la nuit ça a bien été pratique pour l’allaitement. Maintenant il est plus rare qu’il se réveille la nuit. Des fois c’est nous qui le réveillons, sans faire exprès évidemment, quand on va se coucher.

M. Koala aimerait aussi que TiChou dorme dans son lit dans SA chambre et retrouver notre chambre pour nous.

En déplacement jte raconte pas la misère… Chez ma mère, je fais comme chez moi, je mets le matelas au sol. Mais chez les beaux-parents c’est pas pareil. Jte raconte pas la tête de la BM quand j’ai mis un matelas de lit de camps au sol et que j’ai pas utilisé SON lit parapluie (cassé réparé et avec un matelas rajouté, bonjour la sécurité mais bon c’est un autre sujet).

C’est pas simple de le faire dormir à la maison, et ailleurs encore moins. On me regarde bizarrement…. le sentiment de ne pas être « normale ». Les autres enfants on les pose dans leur lit et ils dorment….

Mon problème, c’est qu’il ne s’endort pas seul sans pleurs. Alors quand c’est le cas, je le reprends avec moi.

Je ne le laisse pas pleurer. C’est pas possible, ça me fend le coeur. Ce n’est pas conseillé non plus.

Dans sa chambre y a un lit à barreaux et un futon que je peux déplier. Mais vu la fiesta qu’il me fait, que va-t-il faire seul? je suis pas rassurée.

Bref, je sais pas quoi faire du coup.

Est-ce que je lui ai donné de mauvaises habitudes? Est-ce qu’il en a besoin là et qu’en grandissant il pourra s’endormir seul? Est-ce que je dois l’habituer à le mettre dans son lit et revenir quand il pleure? A chaque fois? Attendre un peu? Le prendre dans les bras ou pas? Est-ce que je continue comme je fais?

C’est BB1, j’essaye de faire au mieux, mais c’est pas toujours simple.

Et toi, tu fais comment? Ca m’intéresse BEAUCOUP. T’en penses quoi?

Merci 🙂