0

La fausse couche

Les vacances passaient et rien n’arrivait. Je me voyais déjà contacter le gynéco en disant que rien ne s’était passé.
J’avais bien eu de légères pertes brunes sur 2 jours mais qui s’étaient arrêtées une semaine, puis repris.
Et enfin, hier, fin de matinée, les règles arrivent.
Quelque part soulagée, si ça peut m’éviter une hospitalisation, que ça vienne naturellement.
Et puis le soir, d’un coup, je me sens me vider. Je pars une première fois aux WC, je dois me changer de vêtements. Je perds pas mal de sang avec caillots.
Un peu plus tard, idem, sauf que là je sens que quelque chose d’assez conséquent (plus que des caillots) est tombé. Je file aux WC et dans ma culotte, je vois un tout petit placenta, de la taille d’un abricot environ (je pense qu’il a continué à se développer alors que bébé lui non pourtant). Le gynéco qui disait que je ne m’apercevrai de rien…hum. Ça colle plutôt avec les témoignages que j’avais eu, bref.
Je regardais ce placenta. Comme il n’était pas tombé dans les WC et que je l’avais devant mes yeux, je me voyais pas l’y jeter. Du coup, je l’ai récupéré et je l’ai enterré dans le jardin avec ma maman au pied du cerisier.

Après ça, je n’ai plus eu d’hémorragie. Une fois le placenta sorti c’était comme des règles classiques.

Demain, en rentrant de vacances, j’enverrai donc à mon gynéco un message pour le tenir au courant. Il me programmera une écho, en espérant qu’il ne reste rien et que tout soit bien parti…

Bien sûr qu’après 2 IMG, c’est très différent comme sentiment, mais cela reste une épreuve difficile, encore plus quand on attend un bébé espoir.

Encore un espoir qui s’envole…

Je me demande ce qui va bien pouvoir nous tomber sur le nez la prochaine fois 😦

Publicités
1

Ma petite étoile

La nuit dernière, j’ai peu dormi. Entre le fait de cogiter et la chaleur… Pas par espoir en tout cas, je le savais…
Ce qui fait que ce matin au réveil ça a piqué.

Je suis arrivée à mon rdv et le gynéco arrive dans la foulée, je suis sa première patiente.

On discute des faits, je lui montre mon dossier. Il me dit que les analyses (dosage Beta HCG) que j’ai faites fin juin (pour confirmer la grossesse après le test pipi) datent déjà la grossesse comme prévu (15 jours avant, ce qui correspond à une ovulation classique de milieu de cycle). Une grossesse plus jeune n’est donc pas possible (pas besoin du protocole on a déjà tous les éléments).

Il me fait quand même une écho, et là… on voit ! Il n’y a pas rien, ce n’est pas vide, il y a bien un embryon ! Ne t’emballes pas. Moi quand je vois cet écran, je ne vois rien qui clignote, pas de cœur donc.  Et là il me dit donc ce qu’on voit, que je n’osais dire : un embryon sans activité cardiaque. Je lui demande depuis quand ça s’est arrêté. D’après les mesures qu’il vient de prendre, il me répond 2/3 semaines.
Je ne demande pas la raison, je sais que ça arrive et qu’on ne peut pas savoir. Il peut y avoir de multiples raisons, c’est comme ça.

C’est donc terminé… J’ajoute une petite étoile à mon triste « palmarès ».

Je lui pose quand même la question, « comment ça se fait que chez la sage femme on ait rien vu à l’écran ». Comme il tarde à répondre j’ajoute « mystère? ». Il me dit répond en soupirant « non aucun mystère, c’est une question de réglage de l’appareil tout simplement ». « Ah ».
Et là, je pense que si on a pas vu un petit embryon, comment peut-on correctement mesurer une clarté nucale? J’avoue ne pas être rassurée et je me dis que du coup, si prochaine fois, j’irai le voir lui (adieu l’accouchement en PT :/ ).

Il m’explique la suite, me demande quand je pars et quand je rentre de vacances. Il y a des chances que j’expulse naturellement, que ça ressemblera à des règles et que je ne verrai pas la différence (le sac mesurant max 2 mm). Si jamais je saigne trop il me conseille d’aller à l’hôpital. Il me dit « franchement y a pas d’urgence, partez, aérez vous, profitez de vos vacances. Enfin bon si vous avez vos règles un peu moins mais bon… Dans tous les cas, quand vous rentrez, vous m’envoyez un message pour me tenir au courant. Si règles il y aura une écho de contrôle, si rien, hospitalisation et Cytotec ».

Je suis plus rassurée. Je le connais, il est bienveillant, j’ai confiance, je préfère que se soit lui plutôt que d’aller ailleurs dans un endroit où je ne connais personne et inversement.
Du coup, je lui dis que j’ai été étonné que lundi la sage femme me disait qu’il n’y avait pas d’urgence et hier qu’il valait mieux que je sois prise en charge rapidement, sur Aix, et pas pas laisser comme ça. Il me dit « et pourquoi? ». Je réponds « Ben peut être pour le côté psychologique ». A quoi il répond « je crois que côté psy vous avez vécu beaucoup plus dur, même si là c’est pas facile, donc bon. Il n’y a pas de risque, laisser les choses se faire naturellement sans médicament c’est bien aussi, sinon on fera ce qu’il faut. Il n’y a pas de nécessité à modifier vos vacances. Entourez-vous, tout ira bien, ne vous inquiétez pas. Je ne vois pas pourquoi elle vous a dit ça ». De toute façon je lui fait confiance. Je vais gérer.

Et oui, malheureusement, ça nous arrive. Oui c’est assez fréquent, mais merde quoi, on ne pouvait pas être épargné? Quand ça va s’arrêter? C’est un coup dur, pour moi mais aussi pour M. Koala.
C’est vrai, ça n’a rien à voir avec une IMG, mais ça fait mal quand même. Pi là, après 2 anges, avait-on besoin d’avoir une étoile?

On est peut être fous, mais on ne s’arrête pas là. Mais combien de fois… Je ne sais pas, mais j’avoue que quand ça sera trop pour moi j’arrêterait de moi même, ou M. Koala l’imposera peut être. Certains comprennent ce besoin, d’autres sont étonnés, c’est vrai après déjà 2 fois, nous sommes bien « courageux ». Non, on a juste un projet, une envie de famille, sans cesse repoussé et ça commence à être long…très long (retrait du stérilet fin novembre 2017). D’un côté, tout ça a accentué ce besoin de ramener un enfant à la maison, mais c’est vrai que cette fois-ci je me suis questionnée à cause de la peur… Justifiée?

N’ayant jamais vécu de fausse couche, j’appréhende un peu. J’espère éviter un curetage :/
Maintenant il faut attendre…

Ma petite étoile… ❤

0

2ème écho 48h après

Après avoir eu mes résultats de prise de sang (51289 ui) et 48h après le premier rdv, je suis de nouveau chez la sage femme qui me fait les échos. (rappel je suis censée être à 8 SA + 4 ce jour)

Elle m’explique qu’au vu du taux on devrait voir quelque chose. Une nouvelle prise de sang ne servirai à rien.

J’ai lu qu’en cas de grossesse arrêtée, et que rien n’avait été expulsé, le placenta et les ovaires travaillaient toujours, d’où le taux.

Elle refait une écho, farfouille, mais rien, sac vide.

Elle me dit qu’il faut que j’aille voir un gynécologue pour pouvoir expulser ce sac. Alors que lundi elle me disait « rien ne presse, ça peut attendre votre retour de vacances », là elle me dit plutôt que ça serait mieux de ne ps attendre et de s’en occuper au plus vite, et donc, sur mon lieu de vacances (dans ma famille) à Aix-en-Provence.

J’avoue que ça m’enchante moyen mais bon, vu que je pars j’ai pas trop le choix.

Comme j’ai le numéro de portable du gynéco qui s’est occupé de moi pour la dernière IMG (et TiChou aussi) et qu’il est super sympa, je l’appelle pour avoir son avis. Il est occupé mais me rappelle plus tard.

Je lui rappelle qui je suis et pourquoi je l’ai contacté. Il me demande les mesures du sac, mon taux de beta HCG et ce qui a été fait avec la sage femme. Il m’explique que 2 échos en 48h ça sert à rien. La procédure c’est d’en refaire une plusieurs jours après (genre 5-10 jours). Il me propose de me recevoir demain matin tôt (7h40) avant que je parte pour m’expliquer. Sûrement que j’aurai à passer une écho sur Aix et qu’on se reverrai après mais qu’on verrai ensemble.

Bon déjà je suis plus rassurée qu’il me prenne en charge quand même.

Mais bon, je ne me fait pas d’illusion, un bébé ne va pas apparaître à l’écran par magie…

Voilà nouveau coup dur à gérer 😦